Par delà l’évolution personnelle

Par delà l’évolution personnelle

L’évolution personnelle est un sujet bien vaste, qui suscite moultes fantasmes depuis plusieurs années. Livres, formations, vidéos sortent à foisons, et de plus en plus de personnes en sont friandes.  

Les mots qui vont suivre ont vocation de transmission de pistes de réflexion pour un évolution qui me semble la plus logique. Bien sûr, mon voisin peut avoir d’autres manières de la définir et tant mieux. Tout comme vous, vous pouvez avoir un autre point de vue et c’est très bien. Ces mots n’ont donc pas vocation à être compris comme une vérité absolue, mais comme une ouverture, une possibilité. Comme je ne cesserai de le répéter, je ne suis pas là pour vous dire comment faire, mais pour vous accompagner à gagner en autonomie et construire votre propre chemin en fonction de qui vous êtes. Ces mots sont aussi le reflet de ce que je suis et de ce que je souhaite transmettre.

Au départ d’une évolution personnelle

Il y a quelque chose de mystique, des discours qui nous disent qu’une meilleure version de nous-même existe, que l’on peut devenir ce que l’on souhaite devenir, créer une vie meilleure, pour soi, pour ses proches…

Le besoin de changement est ce qui ressort le plus chez les personnes qui s’amorcent vers une évolution personnelle. Changer ça veut dire quoi ? Pour beaucoup, c’est faire table rase, écarter tout ce qui dérange et engendre des émotions désagréables de tristesse, de colère, de peur… La fuite de ce qui est au présent, en quelque sorte.

Une envie de fuite qui est charitable puisqu’elle pousse beaucoup à vouloir créer ce changement, à se mettre en mouvement pour atteindre ce mieux tant espéré, qui dissiperait les douleurs intérieures.

Mais est-ce que l’évolution personnelle c’est véritablement fuir ce qui est ? Je ne pense pas, puisqu’en fuyant, on met sous le tapis ce qui dérange. Et plus on met sous le tapis, plus celui-ci prend de l’espace jusqu’au jour où… on se prend les pieds dedans et on trébuche.

La mise sous le tapis, nous le faisons tous, car nous n’avons été que peu enseignés à faire corps avec nos émotions, qu’elles soient ressenties comme positives ou négatives. Pourtant elles sont salvatrices, puisque ce sont elles qui nous enseignent les mécanismes ( de pensées, d’actions…) qui ont besoin d’être transcendés pour évoluer, et ainsi acquérir de nouveaux mécanismes, qui eux apportent le changement, et qui sont bénéfiques pour nous.

Les émotions parlons-en …

Les émotions sont ce qui créé l’homme, l’humanité. Soit elles sont créatrices, soit elles sont destructrices. La joie engendre la paix, la peur engendre la guerre. Avec soi, c’est le même chose. Pour être en paix avec soi-même, les autres et son environnement, c’est la joie qui a besoin d’être mise à l’honneur.

En essayant de mettre sous le tapis ce qui nous déplait, et partir à tout prix en quête du mieux, nous réagissons par peur de ce qui vit en nous. Cela créé une fracture entre ce qui est accepté et ce qui ne l’est pas, un sorte de guerre avec notre propre identité. On ne peut atteindre l’équilibre du soi, s’il n’y a pas de reliance entre ces parties, une acceptation à part égale, de toutes les parties de nous-même.

Les émotions sont un apprentissage tout au long de notre parcours d’évolution personnelle, si ce n’est toute notre vie. Elles sont une boussole et ne doivent pas être craintes. Tout au long de l’évolution personnelle, les émotions font leurs sorties par des cris, des larmes, des rires, du soulagement… C’est une montagne russe qu’il appartient à chacun de vivre et d’adapter à sa manière d’être, selon le chemin qui est le sien.

Un chemin unique à chacun

Des conseils extérieurs il en existe à foison. J’ai bien conscience qu’avec cet article, j’en partage encore un pavés… Même si je vous dis une énième fois que je ne souhaite pas être là pour vous dire quoi faire, mais pour renforcer votre autonomie.

Un chemin d’évolution est unique à chacun. Chacun né dans une famille différente, avec des valeurs différentes, des expériences transmises différentes. On se construit donc tous différemment. Nous avons donc tous des besoins différents pour évoluer. Votre chemin n’est donc pas le même que celui de votre voisin. Quand bien même il existe des tas de méthodes, toutes ne sont pas adaptées à qui nous sommes, ni à ce dont nous avons besoin à l’instant T.

Les méthodes qui existent sont une base, une prise de connaissance un essai, pour accorder plus précisément votre accordéon et construire votre évolution en l’adaptant à votre personne.

Dans un monde qui nous dit comment s’habiller quoi manger, on a tendance à donner notre pouvoir de décision à un extérieur et l’évolution de soi ne déroge pas à cette règle. L’extérieur n’ayant pas votre vécu, il ne sait pas mieux que vous ce qui est le mieux pour vous, mais vous si, et cela peut passer par une meilleure connaissance de soi.

Apprendre à mieux se connaitre

La connaissance de soi est un aspect qui recèle de multiples éléments. C’est la mise en lumière de l’Histoire d’une vie d’un être humain dans toute sa complexité, et toute sa beauté. Mieux se connaitre, c’est partir en exploration de soi-même, retracer son parcours, ses mécanismes en place, ses talents, ses envies, ce qui nous rend unique pour pouvoir l’exprimer et vivre en harmonie avec soi. C’est toute une dimension qui demande de se plonger dans ses émotions intérieures, ses ressentis, utiliser cette boussole.

Il arrive parfois que ce monde ne nous donne pas les clés pour nous connaitre réellement. La vie nous apparait comme un manuel, qui nous dit quoi penser, quoi porter, quoi acheter, comment arranger son environnement… Parmi tous ces éléments on se permet de choisir, et cette notion de choix, nous fait penser que l’on se connait parce qu’on choisit parmi ce qui nous est présenté.

Mieux se connaitre a la délicate mission d’aller au-delà du connu, pour partir à la recherche de ces inconnus en nous, ce qui vraiment nous rend unique, et qui peut ouvrir à une autre dimension du soi.

Retrouver ses racines

En tant qu’humain, nous sommes bien plus que seulement des êtres pensants. L’intellectualisation, trop penser, mettre en exergue le mental, chercher à comprendre ont été sur développés au détriment d’autres aspects de l’humain, telles que les émotions et les ressentis.

Pourtant l’humain est un être intelligent, sensible et mouvant. Ces trois aspects sont indissociables, nous les utilisons au quotidien sans forcément nous en rendre compte. Evoluer c’est retrouver cette globalité de l’être, les faire renaitre, les développer pour les utiliser de manière équilibrée.

Un équilibre qui nous fait nous rapprocher de la vie autour de nous, de l’être conscient que nous sommes, que nous prenons une place dans un éco système entre humains, mais aussi la nature et des aspects plus subtils, invisibles à l’œil nu, mais visibles par d’autres moyens. 

Et pour conclure…

Pour mettre en place le changement, la patience est de mise, la tolérance envers soi aussi. Aucun changement dont l’ampleur est celle d’évoluer, ne se fait en un jour, ni même une semaine, ni même un mois… On y arrive tous, mais chacun à son rythme. Evoluer est bien souvent le parcours d’une vie.

Pour vous permettre de patienter, chaque jour livre son lot de victoires. Un pas aussi petit vous semble-t-il, peut-être un grand pas sur votre chemin. Il suffit parfois de peu de choses : garder les yeux ouverts, apprendre, ressentir, agir.

Un forgeron ne sait pas forger en un jour, il ne sait pas non plus forger après avoir lu un livre, écouté, parlé. Il forge parce qu’il forge, qu’il brûle le fer et le frappe pour lui donner forme. Il forge parce qu’il met en action ses apprentissages et qu’il s’investit.

Nous sommes tous capables d’atteindre notre point culminant.

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.